Univers SPIRALE N°99

L'EDITORIAL

 

Développer une science spirituelle

« Personne n'est plus détesté que celui qui dit la Vérité » 

                                                                         PLATON

Selon l'Anthroposophie, le courant spirituel initié par Rudolf Steiner au début du XXe siècle, l’humain et la Terre évoluent spirituellement. Or la liberté humaine ne peut s’exercer que dans la tension créatrice entre les pôles opposés, non pas du « bien » et du « mal », mais de Lucifer et d’Ahriman (Satan), croissance et mort,  création et destruction, mysticisme exalté et matérialisme scientiste. 

Depuis la fin du XIXe siècle, des entités ahrimaniennes s’incarneraient dans des individus à la tête des sphères politico-économiques et influenceraient leur volonté de façon à ce que le système global réprime toute impulsion d’évolution spirtuelle et de renouveau social. D’autres êtres ahrimaniens auraient prise sur l’intellect des matérialistes, d’autres ravaleraient l’humanité à son identification à la race et à la nation, d’autres encore seraient des âmes de défunts qui, en raison de leur matérialisme ou de leur immoralité, seraient temporairement utilisés par Ahriman comme des instruments de destruction. 

À observer ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, on ne peut que constater l’influence, sans cesse croissante, de l’énergie ahrimanienne, celle-là même qu’avait prédit le philosophe visionnaire du Goetheanum. Une énergie qui inspire la pensée matérialiste, non pas seulement le consumérisme, mais aussi l’entendement de la société qui considère que les phénomènes matériels ont des causes strictement physiques ou chimiques. 

Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement. Ainsi l’imposition des micropuces fonctionnant au moyen de cristaux et l’utilisation des technologies à hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine.

Ahriman soude la pensée au cerveau, enchaînant l’individu au matériel. La pensée devient alors passive, un pâle reflet des impressions sensorielles, et l’homme se met alors à penser de façon abstraite, aride et intellectuelle, se percevant comme un animal intelligent (darwinisme) ou comme une “machine biologique”... 

Rudolf Steiner a révélé que certaines loges maçonniques répandent sciemment une culture matérialiste et égocentrique pour exercer leur influence sur les masses. Après la mort, les individus qui ont succombé au matérialisme se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins. Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scène des loges occidentales ahrimaniennes. Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, dotés d’une intelligence extrême, investiraient le cerveau du médium pour l’asservir aux forces matérialistes. 

Remarquez que dans les médias ou les réseaux sociaux, on ne parle jamais des mondes spirituels, des plans vibratoires supérieurs, source inépuisable de la vraie transcendance humaine et du génie de certains. Au contraire, l’opinion publique est “plombée” dans le monde froid du matérialisme ahrimanien où le seul Dieu est la technologie (intelligence artificielle, manipulations génétiques, réseaux par ondes électromagnétiques, etc.)

Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension spirituelle de la Terre. 

De même qu’à l’époque de l’Atlantide, c’est le “clan de l’ombre” qui jusqu’ici mène la danse. Toutefois dans notre monde de la dualité, il ne s’agit pas d’éradiquer le mal mais de le transformer. Tous les univers planétaires, et probablement stellaires, sont des laboratoires expérimentaux qui collaborent à l’évolution universelle sur des plans vibratoires différents. Il y a les mondes qui sont reliés à la Source et ceux qui ne le sont pas. Sur Terre il y a les deux. C’est sans doute pour cela que l’horrible et le merveilleux s’y côtoient.

Nous sommes à une époque charnière pour rejoindre les civilisations inspirées par le Divin ou retourner, une fois de plus, à la case départ de survie de l’Homme de Cro-Magnon. La planète de demain sera un enfer - ou un paradis. Mais rien n’est encore joué. Les individus qui n’auront pas transmuté leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme involutif des entités ahrimaniennes. 

Quant à ceux qui auront vivifié spirituellement et en conscience leur pensée, ils s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des autres planètes qui descendent de plus en plus sur Terre dans cette nouvelle ère la Conscience unitaire annoncée par les Mayas, pour aider la race humaine à développer cette science spirituelle au service des Forces de la Lumière. 

Marc J. PANTALACCI

(Tous droits réservés © Univers Spirale N°99 - Printemps 2020)

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon