Notre Sélection (N°101)

 

Covid : un vaccin transhumaniste 

Prochaine étape dans l’évolution de la crise du Covid-19, la mise en oeuvre d’un vaccin utilisant la technologie de l’ARNm (messager) qui « recompose » à jamais le code génétique humain mais aussi le traçage par nanotechnologie en vue d'identifier et de contrôler à distance chaque être humain sur la planète (Big Brother “I’m watching you”).

Dans le Livre de l'Apocalypse [13: 16-17], un passage retient tout particulièrement notre attention : « À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front: et que nul ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte la Marque... »

En septembre 2019, trois mois avant la première apparition du coronavirus en Chine, ID2020, une société biométrique basée à San Francisco qui compte Microsoft parmi ses membres fondateurs, a discrètement annoncé qu'elle entreprenait « l'exploration de multiples biométries » dont les technologies d'identification pour les nourrissons basée sur la vaccination. Bill Gates a lancé un plan visant à utiliser la technologie sans fil pour enregistrer chaque nouveau-né dans une base mondiale de données "vaccinales"...

De leur côté, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé un « tatouage » de haute technologie qui stocke les données dans un implant invisible sous la peau. La « marque » serait également délivrée avec un vaccin, probablement administré par Gavi, l'agence mondiale de vaccination contrôlée par la Fondation Bill & Melinda Gates. Les chercheurs ont montré que leur nouvel implant, qui se compose de nano cristaux appelés points quantiques émet un signal proche de l'infrarouge qui peut être détecté par un smartphone spécialement équipé... 

Avec le spectre d’un reconfinement de plus en plus difficile à supporter et une avalanche d'informations destinées à maintenir la peur, il est probable qu'une part importante de la population accepte une vaccination contenant un implant, si la propagande lui promet que c'est “pour son bien” et que cette vaccination constitue la clé indispensable pour retrouver une “vie normale” (sous entendu en liberté surveillée). À partir de là, cette même nanotechnologie de suivi pourrait être appliquée à grande échelle dans l'économie mondiale... 

 

(… la suite de l’article dans Univers SPIRALE N°101)

La “Grande réinitialisation” (Great reset)

"Rien ne sera plus jamais comme avant  !",  est le mantra que nous avons entendu dans de nombreux pays au plus fort de la “pandémie” de Covid-19. Il était assorti de l’avertissement qu’une « nouvelle normalité » remplacerait l’ordre existant. Les voyages faciles, les relations interpersonnelles, les grands rassemblements, et les poignées de main elles-mêmes, devraient céder la place à une distanciation a-sociale à long terme, à des règles drastiques et à la surveillance. 

Mais ces changements sur le plan personnel ne sont qu’une partie du tableau. Le Forum économique mondial de Davos, en collaboration avec le Prince Charles et le FMI, a lancé une initiative baptisée de manière révélatrice “The Great Reset”, dont l’objectif est de « reconstruire » le système économique mondial afin de le rendre plus « durable ».

Techniquement, un reset est une réinitialisation : dans le langage de notre ère numérique, cela signifie effacer tout le matériel et les données d’un disque dur et le formater à nouveau en vue d’un nouveau départ. Transposée à l’activité humaine, une réinitialisation signifie une transformation profonde, une rupture nette avec le passé.

La mise en œuvre de l’agenda « The Great Reset » a commencé en janvier 2020, avec le déclenchement de la "pandémie" de coronavirus – prévue depuis des décennies, les derniers événements visibles étant le rapport Rockefeller de 2010 avec son « Lockstep Scenario » (Scénario du verrouillage), et l’”Evénement 201” du 18 octobre à New York qui a simulé une pandémie de coronavirus. 

Le plan infâme pour mettre en œuvre ce qui se cache derrière l’Agenda 2030 des Nations unies, est l’Agenda ID2020 créé et financé par Bill Gates, tout comme la GAVI, l’association des grandes entreprises pharmaceutiques – qui a participé à la création des vaccins coronavirus et finance avec la Fondation Bill & Melinda Gates, le budget de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

La « Grande Réinitialisation » est censée être mise en œuvre par l’Agenda ID2020 –  actuellement testé sur des écoliers au Bangladesh – qui fournira des cartes d’identité numérisées, éventuellement sous la forme de nano puces implantées en même temps que les programmes de vaccination obligatoires, qui encouragera la numérisation de l’argent et le déploiement des 5G – qui seraient nécessaires pour télécharger et contrôler les données personnelles sur les nano puces et pour contrôler la population. L’Agenda ID2020 inclut aussi des « programmes » – par la vaccination – de réduction significative de la population mondiale... 

(… la suite de l’article dans Univers SPIRALE N°101) 

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon